La hausse du plafond de l’ARENH n'entraînera pas systématiquement la révision de son prix 

Creative Commons

Par Alexis Gléron, le 28/07/2019 à 11:30

A la suite les amendements réalisés par les sénateurs au projet de loi énergie-climat, une Commission mixte paritaire (CMP) a été organisée. Les sénateurs et députés y participant se sont entendus sur une version de compromis le jeudi 25 juillet, celle-ci devrait ouvrir la voie à une adoption définitive du projet de loi dès la rentrée. Ses conclusions ont été publiées le 27 juillet. 

 

La hausse du plafond de l’ARENH de 100 à 150 TWh ne sera pas nécessairement liée à une révision de son prix de 42 euros (c’était le souhait du Sénat). Ce prix sera toutefois révisable par arrêté ministériel. 

 

C’est une bonne nouvelles pour les consommateurs d’électricité qui devraient pouvoir bénéficier de ces volume supplémentaires d’ARENH dès 2020. Une révision du prix de l’ARENH aurait nécessité une approbation de la Commission Européenne et n’aurait pas été compatible avec le calendrier des guichets ARENH 2020. 

©2019 by Ener'Focus.

En continuant votre  navigation sur ce site web vous acceptez ses CGU et sa politique cookies

Les opinions exprimées sur ce site web n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairemment les opinions des employeurs de l'auteur.