Le mercure monte les prix spot aussi

Creative commons

Par Alexis Gléron, le 18/07/2019 à 16:00

Vous ne l’aurez certainement pas manqué il va faire très chaud la semaine prochaine avec des températures atteignant les 38-39°C. Ce niveau de température élevée entraînera aussi des niveau de prix spot anormaux pour le gaz et de l'électricité. Le contrat pour livraison d’électricité la semaine prochaine s’est négocié hier à 48,25 euros/MWh, ce qui est exceptionnel en cette saison -- cette semaine le prix spot s’est établi autour des 40 euros/MWh. 

 

RTE prévoit des pointes de consommation électrique à 59,5 GW jeudi, en raison de l’augmentation des besoins en climatisation. Lors du dernier épisode caniculaire de fin juin , la consommation d’électricité en France avait atteint un pic de consommation de 59,4 GW. En été, la consommation française augmente de 500 MW pour chaque degré Celsius au-dessus de la normale saisonnière. 

 

Tension aussi côté offre, car EDF sera  amené à réduire à partir du week-end et dans une moindre mesure la semaine prochaine la production de trois de ses centrales nucléaires, Bugey (3,7 GW), St Alban (2,6 GW) et Tricastin (3,6 GW) en raison du débit bas du Rhône, fortement affecté par la sécheresse.

©2019 by Ener'Focus.

En continuant votre  navigation sur ce site web vous acceptez ses CGU et sa politique cookies

Les opinions exprimées sur ce site web n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairemment les opinions des employeurs de l'auteur.