Équilibrage : quels nouveaux défis pour les acteurs de marché ?
balance-4097793_640.jpg

creative commons

Post Sponsorisé par Augmented Energy

Les responsables d'équilibre doivent assurer au pas demi-horaire l’équilibre des actifs dans leur périmètre. Si, par exemple, l’actif est un portefeuille de fourniture, le responsable d’équilibre devra prévoir puis acheter ou produire l'électricité soutirée par les consommateurs. S'il ne prévoit pas cette consommation exactement et achète trop ou trop peu d'électricité, il sera en écart. La consommation d'électricité est soumise à divers aléas, notamment météorologiques, les prévisions ont donc toujours une part d'erreur.    

 

Cette tâche est complexe et cette complexité va s'accroître de façon importante durant les prochaines années sous l'impulsion de quelques grandes tendances. Nous allons essayer de comprendre ces dynamiques de fond et comment les acteurs de marché peuvent gérer ces nouvelles problématiques qui les accompagnent.


 

Évolutions du secteur 

 

Alors que la concurrence s’étend dans la fourniture d'électricité, les offres de fourniture restent relativement “standard”. Prix indexé TRV base ou heures pleines heure creuse pour les particuliers, prix fixe pour les entreprises, rien de très surprenant. Toutefois, la fin du déploiement du compteur Linky et l’apparition de nouveaux types d’offres vont bousculer un peu la donne. 

 

On parle beaucoup en ce moment des tarifs dits dynamiques, où l’énergie consommée est facturée par le fournisseur au prix spot horaire. Suivant la transposition en droit français directive européenne 2019/944 du 5 juin 2019, l’ensemble des fournisseurs d'électricité ayant plus de 200 000 clients devra être en mesure de proposer un tarif dynamique à ces consommateurs dotés d’un compteur Linky. Outre les problématiques de facturation que ces offres engendrent, elles transforment radicalement la manière dont la consommation des souscripteurs de l’offre doit être gérée en termes d'équilibrage.  

 

La première raison est que les consommateurs de cette offre ne peuvent pas être profilés comme la plupart des ménages ou les petites entreprises. La consommation des points de connexion profilés est estimée au pas demi-horaire via des coefficients standards publiés par Enedis et reproduit la consommation type d’un échantillon de sites représentatif. Cela signifie que tous les consommateurs dans le même profil ont exactement la même forme de consommation, quel que soit leur comportement réel. Dans le cas d’un consommateur télérelevé par contre, c’est la consommation réelle au pas demi-horaire qui est utilisée. Cela signifie une évolution des modèles de prévision des fournisseurs, la consommation d’un portefeuille de sites télévisés ayant une forte probabilité de ne pas correspondre aux profils d’Enedis.  

 

La deuxième raison est que contrairement à un prix fixe où la consommation est un facteur exogène dépendant principalement de la météo et de la période de l’année. Dans le cas d’offres à tarif dynamique la demande devient en partie endogène au prix, le consommateur va réagir au niveau du prix, il va consommer moins en cas de pics de prix et plus en cas de prix faible. Cette interdépendance entre prix et consommation peut être difficile à capturer car elle peut dépendre de nombreuses variables (et s’avérer non linéaire, e.g. existence de seuils psychologiques/techniques de prix où les consommateurs vont commencer à reporter des consommations). Anticiper cette réaction dans ses achats d’énergie est cependant nécessaire afin de tirer le meilleur parti de ce type d’offre. Cette problématique devient encore plus importante quand le consommateur dispose d'équipements lui permettant de décaler automatiquement sa consommation (“box”, thermostat connecté, GTB pour les entreprises, etc.).

 

Ces questions ne se limitent bien sûr pas seulement aux tarifs dynamiques. Toutes offres de fourniture “non standard” et non profilable y est confronté. Offre à pointe mobile, découpage horo-saisonnier spécifique, etc. Si en tant que fournisseur vous souhaitez adresser des “marchés de niche” avec de multiples offres ciblées, il faudra mettre en place un processus solide afin de pouvoir pricer, prévoir la consommation associée et évaluer la performance de chaque offre.  

 

Au compteur Linky s'ajoutent d’autres équipements qui vont modifier de manière drastique la façon dont les consommateurs consomment l’électricité. En premier lieu, l'autoconsommation solaire qui continue de se développer progressivement en France. Les particuliers consommant tout ou partie de leur production solaire sont télérelevés (il n’existe pas de profil autoconsommation),et on tendance à adapter leur consommation à leur production solaire (programmation du chauffe-eau à midi plutôt qu'en heures creuses par exemple). Le fournisseur doit donc fournir une consommation résiduelle, dépendant de l'irradiation solaire et de l'optimisation réalisée par le consommateur. Cela demande l’intégration d’une prévision du productible solaire et les déviations possibles dans la prévision de ce consommateur. 

chart(23).png

Evolution de l'autoconsommation, source open data Enedis

Imaginez maintenant un portefeuille de plusieurs dizaines de milliers de consommateurs qui ont des panneaux solaires, un véhicule électrique faisant de la recharge intelligente, une “box” lui permettant de moduler sa consommation de manière automatique et une offre à  tarification dynamique. Comment prévoyez-vous sa consommation? Et plus loin, comment utilisez-vous sa flexibilité afin de minimiser le coût de son approvisionnement ? Cela demande l'utilisation de modèles prédictifs puissants et évolutifs capables d’exploiter des bases de données hétérogènes.

 

Obligations réglementaires 

 

Outre le développement de nouvelles offres et nouveaux types de consommateurs, les responsables d'équilibre font face à des évolutions significatives des règles qui encadrent leur activité. 

 

En 31 décembre 2022,  l'ensemble des consommateurs dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kVa va basculer en télérelève, cela représente environ 340 000 sites. Côté sites profilés, le mode de calcul des coefficients de profil a évolué (passage au profilage dynamique), la réconciliation temporelle et le calcul des écarts vont fusionner, forçant les fournisseurs même sur cette catégorie de consommateur à développer des modèles de prévisions sophistiqués.

 

L’harmonisation des processus d’équilibrage avec les autres marchés européens va aussi entraîner quelques changements. D’ici à 2025, le pas de règlement des écarts devrait passer au pas quart-heure, demandant donc des prévisions à une granularité quart-horaire au lieu de semi-horaire. Les dynamiques du prix de l’écart  pourraient évoluer elles aussi alors que les réserves servant à assurer l'équilibre du système électrique en temps réel sont organisées à une échelle de plus en plus européenne (région CWE). Ainsi, le prix de l’écart français pourrait tendre vers les volatilités plus élevées existantes au Benelux ou en Allemagne. Tous ces changements vont demander des évolutions des systèmes existants des responsables d’équilibre.  

 

L’offre Augmented X Noos Energy

 

Toutes ces évolutions demandent des évolutions importantes des infrastructures technologiques existantes des acteurs de marchés. Les refontes des systèmes existants basés sur d'anciennes technologies sont souvent onéreuses pour des résultats incertains.

 

Noos energy et Augmented Energy collaborent afin de mettre à disposition des acteurs du marché français une solution modulaire et paramétrable afin de gérer l’ensemble des problématiques évoquées. Cette solution s’articule en 4 grands ensembles de solutions complémentaires permettant de gérer l'approvisionnement et l'équilibrage de tout portefeuille d'actifs si complexe soit-il.

Image1.png

Prévoir la consommation d'offres innovantes, récupérer et analyser un grand volume de données ou encore utiliser ces données afin d'optimiser vos coûts d'équilibrage, afin d'automatiser l’ensemble des ces processus est une tâche complexe. La technologie de Noos Energy et l’expertise marché d'Augmented Energy se combinent afin de développer les applications qui vous seront nécessaires pour faire face aux transformations du marché.

Transparent_png.png

Augmented Energy accompagne les fournisseurs, grands consommateurs et producteurs dans la gestion de leur portefeuille énergie.

Augmented Energy propose des services innovants permettant aux différents acteurs de l’énergie d’externaliser tout ou partie de leurs opérations de trading, équilibrage, pricing, gestion du risque et plus encore.

Contact: alexis.gleron@augmented-energy.com

Site web: https://www.augmented-energy.com

Noos Energy veut devenir votre partenaire stratégique au moment où le réseau électrique évolue vers plus de volatilité et de production variable.

 

Avec des technologies reconnues et une approche ciblée, nos solutions spécialisées énergie et flexibilité pour le big data aident nos clients à augmenter leur agilité, efficacité et profitabilité dans ce nouvel écosystème.

Site web: https://noos.energy/

logo noos.png