Passage du dispositif des garanties d’origine  au pas mensuel: quels impacts?

Creative Commons

Depuis le 1ier janvier 2021, le dispositif des garanties d’origine connaît une mini-révolution. En effet, ce dispositif permettant de garantir la provenance renouvelable de l’énergie injectée dans le réseau passe d’un pas annuel à un pas mensuel. 

 

Quels sont les raisons de cette évolution et quels impacts cela pourrait avoir sur les prix des offres d'électricité verte? C’est ce que nous allons essayer d’analyser dans cet article.
 

Quelques rappels

 

Une garantie d’origine est un certificat garantissant qu’un MWh d’électricité renouvelable a été injecté dans le réseau électrique. On peut considérer les GO comme la carte d’identité d’un MWh, puisque chaque GO émis correspond à une entrée dans le registre tenu par Powernext où l’on va retrouver des informations concernant l'installation de production, le lieu de la production ou encore le mois de production.

 

Contrairement à d'autres dispositifs, l’achat de GO est purement volontaire. La demande de GO représente donc la préférence des consommateurs pour l’énergie renouvelable plutôt que pour d'autres sources d’énergie. En achetant des GO, ils créent un revenu supplémentaire pour les producteurs renouvelables et si ce revenu est suffisamment élevé il peut participer au développement de nouvelles capacités.

 

Pour qu’une offre de fourniture soit dite verte, il faut que le fournisseur qui la commercialise achète et annule un volume de GO correspondant à la consommation des clients de cette offre dans le registre. Cette annulation se faisait, jusqu’au 1ier Janvier, à la maille annuelle, c'est-à-dire que le fournisseur annulait des GO correspondant à une production réalisée durant la même année que la consommation de ses clients. 

 

Désormais cette annulation devra être réalisée au pas mensuel, c’est des GO correspondants à des MWh injectés sur le réseau en janvier 2021 qui devront être utilisés pour garantir la consommation des clients du fournisseur en janvier 2021. 

 

Pourquoi un pas mensuel?

 

Le système électrique doit être équilibré en temps réel (production=consommation), le marché de l’énergie ainsi que divers mécanismes et réserves garantissent cet équilibre. Les  garanties d'origine en sont totalement décorrélées. En effet, que leur annulation se fasse à une maille annuelle ou mensuelle, le moment de consommation et de production de l'électricité verte reste très différent.

 

Toutefois, créer un mécanisme de certification reposant sur une maille temporelle fine n’est pas forcément intuitif. Comme mentionné précédemment, le consommateur qui achète une GO manifeste sa préférence pour l’énergie verte, il peut aussi manifester sa préférence pour une énergie d’une région donnée, voire d’une installation donnée, s’il souhaite consommer “local”. Par contre, il y a peu de chance que le consommateur souhaite consommer des GO produit durant un mois donné (il ne préfère pas une GO produite en janvier à une GO produite en mai par exemple).

 

Pourquoi passer d’une maille annuelle à mensuelle alors? Et bien avec une maille temporelle plus fine pourrait créer un signal additionnel au marché de l’énergie. I.e. les producteurs renouvelables pourraient être davantage incités à injecter quand la production renouvelable est basse et la consommation haute puisque le prix de la GO serait plus élevé. De l’autre coté, les consommateurs seraient davantage incités à déplacer leur consommation aux moments où la consommation est basse et la production renouvelable élevée. C’est dans cette idée de créer des incitations supplémentaires (j'insiste sur supplémentaire car le marché de l’énergie fait déjà cet office) que la maille temporelle du dispositif à été réduite.

 

Malheureusement, cette initiative a pour l’instant peu de chance de délivrer les incitations escomptées. En effet, la production renouvelable solaire, éolienne et hydraulique fil-de-l’eau n’est pas commandable à une maille mensuelle, on ne peut pas décaler la production d’une installation d’un mois à l’autre. Coté demande, certaines  consommation peuvent-être décalée d’une heure à l’autre par contre, il n’existe pas de flexibilité entre les mois de l’année. Les batteries, encore minoritaires, ne  disposent elles aussi que d’une flexibilité infrajournalière.

 

Seules exceptions, les installations hydrauliques disposant d’un réservoir, ou même mieux d’une STEP, pourraient bénéficier de revenus supplémentaires, si le prix des GO devient plus élevé durant certains mois de l’année, en essayant de produire durant ces mois.  


 

Quel impact sur les prix ?

 

La production renouvelable et la consommation nationale suivent des profils assez différents comme on peut le constater dans les graphiques plus bas.

Ratios entre le volume mensuel produit/consommé et le volume mensuel moyen, sur l'année 2019, Source : RTE Eco2Mix

 

Durant certains mois, principalement l’hiver, l’offre de GO pourrait être relativement réduite alors que la consommation est à son plus haut. Il peut donc apparaître une saisonnalité dans le prix des GO, les prix des GO émises en hiver seront plus élevés que celles émises durant les mois d’été.

 

Ce phénomène sera cependant très atténué par le surplus de GO, le volume de GO émis étant généralement supérieur à la consommation verte et cela même durant l’hiver. Il faut aussi considérer que les GO sont transférables librement d’un pays européen à l’autre et que nos voisins européens restent sur des pas annuels. L’importation de GO viendra donc certainement réduire de potentiels déficits de GO en hiver. Il est donc fort probable que seul le prix des GO associés à des offres vertes “premium” (offres garantissant des GO de provenance française, d’une technologie particulière et/ou d’une installation particulière) connaissent une certaine saisonnalité.

 

Il faut aussi considérer que si in fine une saisonnalité apparaît dans le prix des GO, la plupart des consommateurs ne s’en rendront pas compte. Car le prix des GO intégrées dans une offre verte à prix fixe sera généralement fixé sur une période annuelle ou pluriannuelle, comme pour le prix de l’énergie, c’est le fournisseur qui s’arrangera pour se couvrir contre l’évolution des prix de mois en mois. 

©2019 by Ener'Focus.

En continuant votre  navigation sur ce site web vous acceptez ses CGU et sa politique cookies

Les opinions exprimées sur ce site web n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairemment les opinions des employeurs de l'auteur.