L’Appel d’Offres Effacement 2021 : des capacités en forte hausse

Creative Commons

Vous rappelez peut-être que le Ministère chargé de l’énergie avait annoncé en juin dernier l’introduction de mesures exceptionnelles afin de mobiliser des capacités d’effacement sur la fin 2020 et 2021?  Nous les avions présentés de manière détaillée dans un précédent article d’Ener’Focus. La plus importante étant la relève du plafond de prix capacitaire de 30K€/MW/an à 60K€/MW/an, soit un potentiel doublement de la rémunération. 

 

Dans cet article nous allons voir si ces mesures ont porté leurs fruits et analyser les résultats de l’AOE 2021 présentés par RTE, le vendredi 16 octobre.

 

Quels volumes? 

 

Sur 1785 MW offerts, 1 509 MW de capacité ont été retenus lors de l’AOE 2021, soit une hausse de volume de 96% par rapport à l’édition 2020. 10 entreprises sont lauréates de l’appel d’offres : Agregio, Alpiq, Enerdigit, Energy Pool, Engie, Eqinov, Flexcity, Smart Grid Energy, Total Flex et Voltalis.

Source : RTE

 

Bonne nouvelle donc, nous pourrons compter sur des capacités supplémentaires en 2021 afin d’assurer l'équilibre offre-demande. Nous pourrons aussi compter sur 371 MW de capacités supplémentaires sur novembre-décembre 2020, un bonus ayant été offert aux capacités disponibles dès le 1ier novembre.

 

Il est bon de noter que l’ensemble de ces capacités sont issus d'effacements vert, c'est-à-dire issues du report de la consommation. Les effacements “gris”, issus du démarrage de générateurs diesels, ayant été exclus totalement de l’AOE, depuis la précédente édition. Selon les données présentées par RTE, les effacements verts ont presque quadruplé de volume sur la période 2018-2021.

Source RTE

Quels effets ont eu les mesures exceptionnelles? 

 

Cette augmentation plus que significative du volume de capacité de l’AOE trouve sans aucun doute son origine dans la relève du plafond de prix à 60k€. En effet, la rémunération moyenne  par MW pour cette édition a été de 55k€ (pas très loin donc du nouveau plafond) contre environ 25k€ durant les deux éditions précédentes. 

 

L’augmentation de la rémunération a en effet motivé le développement de capacités d’effacement dont le coût était trop élevé pour être rentables avec un revenu AOE inférieur à 30k€. 

De là une question intéressante à se poser est : ces capacités supplémentaires continueront-elles d’être disponibles en cas de plafond/rémunérations plus faibles en 2022 ou ne sont-elles disponibles post-2021 que si le plafond de prix est maintenu à 60k€? 

 

Pour répondre à cette question, il faut considérer les structures de coûts assez hétérogènes des capacités d’effacement. Certaines capacités ont des coûts de mobilisation fixes et récurrents (le simple fait de maintenir la disponibilité de la capacité à un coût pour l’entreprise). Se sont souvent des effacements dont l’activation est complexe et doit être réalisée manuellement, ce qui demande une organisation particulière à l’entreprise (mise en place d’une astreinte par exemple). Ce type de capacité disparaît lorsque la rémunération est trop faible et que l’entreprise n’a plus d’intérêt à supporter ce coût supplémentaire. Toutefois, si l’on ne considère uniquement les effacements verts, ces capacités sont relativement rares et majoritairement présentes dans l’industrie. 

 

D’autres capacités ont par contre des coûts d’investissements initiaux relativement importants, car l’activation de l’effacement demande l’installation d’équipement supplémentaires ou encore une mise à jour du système de contrôle-commande existant. Par contre, une fois cet investissement initial réalisé, ce genre de capacité n’a pas/peu de coûts fixes et de coûts variables à l’activation, cette dernière pouvant être réalisée à distance. Une fois constituées, ces capacités ne disparaissent généralement pas, même si le niveau de rémunération est réduit. On peut donc espérer qu’une bonne partie des capacités développées pour 2021 soit toujours présentes pour les contractualisations des années suivantes.

©2019 by Ener'Focus.

En continuant votre  navigation sur ce site web vous acceptez ses CGU et sa politique cookies

Les opinions exprimées sur ce site web n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairemment les opinions des employeurs de l'auteur.